PROJET MASK@Paca : la mise en œuvre des expertises de KYomed INNOV pour une étude en vie réelle

8 novembre 2023 | Actualités

Projet cofinancé par l’Union européenne à hauteur de 338 926,92€

Genèse du projet MASK@Paca

La pollution atmosphérique représente un problème de santé publique majeur. Des études en vie réelle pour favoriser la mise en place de stratégies préventives auprès de la population sont essentielles.

L’Etang de Berre est une zone fortement industrialisée. Les émissions de pollutions industrielles (pétrochimie, métallurgie, cimenterie, …) et de pollutions liées aux transports (aéroport, réseau routier et autoroutier, transport maritime) y sont très importantes. Par ailleurs, le territoire de la Métropole d’Aix Marseille Provence apparait comme une zone très exposée aux pollens avec une présence accrue de pollen de cyprès.

En 2017, une étude épidémiologique financée par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a rapporté une prévalence augmentée de certaines pathologies sur le territoire de l’Etang de Berre. Par exemple, sur cette zone, la prévalence de l’asthme s’élève à 16% alors que la moyenne nationale est d’environ 7%.

Sollicité par les ministères pour confirmer les résultats de cette étude, KYomed INNOV a alors lancé un vaste projet de santé environnementale nommé MASK@Paca, au sein duquel l’étude en vie réelle Mistral a été menée pour explorer les liens entre les pollens, la pollution atmosphérique et les symptômes de la rhinite allergique. Cette initiative a bénéficié d’un co-financement de l’Union Européenne grâce aux fonds Feder régionaux Provence-Alpes-Côte d’Azur.


INÉDIT ! 1ère étude clinique dématérialisée, en vie réelle dans le domaine de la Santé environnementale


Une fois l’impact environnemental sur la santé mis en évidence, l’ambition de MASK@Paca était également de déployer une solution préventive pour permettre aux citoyens de bénéficier de prédictions sur les pics d’allergènes et de pollution via une application mobile.

Tout au long de ce projet, KYomed INNOV a mobilisé :

  • Ses chefs de projets pour fédérer et animer une communauté d’acteurs publics, privés et institutionnels
  • Ses experts cliniques pour assurer la conformité règlementaire et le suivi de l’étude clinique
  • Ses UX designers pour cadrer le besoin, optimiser l’expérience utilisateur et définir les fonctionnalités attendues pour la solution
  • Ses experts en biostatistiques pour analyser des données et identifier les facteurs clés à retenir
  • Ses équipes techniques pour réaliser les développements de l’application.

Mise en œuvre des expertises de KYomed INNOV pour relever ce défi en santé environnementale

Gestion et coordination d’un projet multipartenaires

KYomed INNOV a réuni les compétences de divers partenaires tels qu’ATMOSUD, le RNSA, l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA), avec le soutien de la Métropole Aix-Marseille et du Pôle de compétitivité Eurobiomed.
La société SAS MASK-AIR, représentée par le Pr Bousquet, fut le promoteur de l’étude en vie réelle Mistral.
Le Pr Denis CHARPIN, président de l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA), fut désigné comme investigateur principal en charge du suivi de l’étude au sein d’un conseil indépendant. Pneumologue-allergologue de formation, il s’est imposé au niveau mondial pour son expertise dans le domaine de l’allergie au cyprès en zone méditerranéenne.

Déploiement d’une étude citoyenne participative, en vie réelle, décentralisée et dématérialisée

Recrutement citoyen innovant à l’échelle d’un territoire urbain

Le choix du nom « Mistral » reflète la population ciblée par l’étude en vie réelle, concentrée dans les régions d’Aix, de Marseille et de l’Étang de Berre, une zone fortement industrialisée.

Une communication active et coordonnée a été réalisée durant la période de recrutement auprès de la population de la zone géographique cible, et ce, sans solliciter de médecins.


454 participants ont été recrutés grâce à des canaux de communication variés : réseaux sociaux, webinaires, sites internet, magazines locaux, posters avec QR codes, relais presse, événements locaux, …


La campagne de recrutement a été diffusée via le réseau de chacun des partenaires du projet MASK@PACA : la Métropole Aix-Marseille-Provence, les communes situées autour de l’Etang de Berre (Saint-Chamas, le JPREB), l’APPA, les associations actives sur le territoire (CRES PACA, Association CYPRES), le pôle de compétitivité Eurobiomed, les pharmacies du territoire, etc.
L’activation d’un tel réseau d’acteurs du territoire fut essentielle dans la réussite de ce type de projet et permit de toucher un maximum de personnes.
Nous avons également utilisé un canal de communication moins courant dans le domaine de la santé. A savoir, une collaboration avec l’influenceur Météo du 13. Spécialisé dans la diffusion d’information sur la météorologie dans la zone de l’étude, celui-ci a permis de faire connaitre l’étude à un très grand nombre de personnes et a grandement facilité le recrutement des participants.

Collecte des données en vie réelle via un ePRO 

L’ePRO ou electronic Patient-Reported Outcome est un outil de collecte de données notamment utilisé dans les essais cliniques. Grâce à lui, le processus de collecte de données est totalement dématérialisé et permet aux patients de renseigner via leur téléphone ou leur tablette des informations sur leurs symptômes, leurs effets secondaires ou la durée des traitements.

Pour ce format d’étude en vie réelle 100% dématérialisé, l’application mobile MASK-air® fut le socle technique pour la collecte des données permettant à la fois la saisie et la surveillance quotidienne des symptômes allergiques, leur impact sur le quotidien, ainsi que l’observance des traitements administrés.

Analyse de données complexes : identification de facteurs clés

Data management de données de santé et de données environnementales couplées

Les experts en biostatistique de KYomed INNOV ont effectué la standardisation, l’appariement et le contrôle qualité sur l’ensemble des données collectées.

Plusieurs sources d’informations ont été croisées :

  • Les données collectées dans l’application MASK-air® à travers la géolocalisation, la surveillance quotidienne des symptômes de la rhinite et de l’asthme et les traitements suivis pour chaque patient sur une durée de 2 mois ;
  • Les données restituant la pollution de l’air en provenance des systèmes de collecte d’ATMOSUD en portant une attention particulière sur les polluants suivants : Ozone (O3), Dioxyde d’azote (NO2) et particules fines PM2.5 et PM10.
  • Les données de concentration des pollens collectées par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) avec un focus porté sur les graminées, le cyprès, l’olivier, le platane et les urticacées ;

Modélisations multivariées pour données longitudinales

Grâce à différentes modélisations statistiques, 3 facteurs ont été identifiés comme ayant un impact sur les symptômes de rhinite allergique :

  • L‘âge
  • Le polluant Ozone (O3)
  • Le pollen de cyprès

 

L’ozone et le cyprès ressortent comme des facteurs aggravant les symptômes de la rhinite allergique. En revanche, l’âge demeure un facteur ayant un effet favorable sur le contrôle de la rhinite allergique.

Développement d’un module de prévision à la portée de tous

Exploration des besoins utilisateurs 

Afin de proposer une solution qui soit en adéquation avec les besoins réels des futurs usagers, une phase d’exploration a été réalisée à l’aide de questionnaires. Une fois analysés, ces derniers ont permis de définir la cartographie des parcours utilisateurs.

En parallèle, les UX designers ont également impliqué des testeurs pour réaliser des évaluations de l’application MASK-air® déjà existante afin d’identifier les opportunités d’amélioration.

L’analyse des écarts identifiés entre les attentes utilisateur et l’expérience vécue ont ensuite permis de dégager les parcours utilisateurs optimaux à mettre en place.

Coordination technique

A l’issue de la phase UX, l’équipe KYomed a coordonné la conception et le développement d’un module permettant la visualisation des concentrations des pollens et des polluants du jour même et du lendemain.

Pour cela, les développeurs ont configuré un interfaçage de ce module avec les systèmes de collecte de concentration de pollens (RNSA) et de polluants (ATMOSUD). Il a ensuite été intégré dans l’application mobile MASK-air® pour assurer une mise à disposition de ces indicateurs de qualité de l’air auprès du plus grand nombre, avec une possible configuration d’alertes en cas de dépassement de seuils. Les citoyens peuvent également visualiser la prévision à J+1 de leur future exposition.

Valorisation de la solution

A l’issue de l’étude en vie réelle et de la mise en place du module, KYomed INNOV a réalisé de nombreuses actions de communication à destination des citoyens, des professionnels de santé et des institutions.

L’idée était non seulement de mettre en lumière les bénéfices d’une telle solution en matière de prévention mais aussi plus largement de montrer l’intérêt de fédérer des acteurs territoriaux autour d’un projet de santé environnementale.

Des tels partenariats offrent des perspectives à forte valeur ajoutée pour améliorer la qualité de l’air et la santé des citoyens.

Vous êtes un acteur de l’innovation en santé et vous souhaitez participer ou être accompagné dans la mise en place de ce type de projets ?

Les partenaires

Autres Actualités

Comment mettre en place un suivi clinique après commercialisation ?

Le SCAC (suivi clinique après commercialisation), ou PMCF en anglais (pour post market clinical follow-up) est une obligation règlementaire. C’est...

La sécurisation des données de santé, comment protéger vos données ?

Les données de santé sont en France, comme dans la plupart des pays, soumises à un régime légal spécifique. Parce...

Les opportunités de la santé numérique : développez votre activité dans ce secteur en pleine croissance

La santé numérique, qu’on appelle aussi « e-santé », est un secteur d’activité qui regroupe les dispositifs développés à des...

Innovation dans la gestion des données de santé : nouvelles perspectives et défis

Avec l’émergence du digital, les capacités de collecte et de traitement des données ont beaucoup progressé. Cependant, abondance de données...

Contactez-nous

Si vous êtes porteur de projet en santé numérique, toute notre équipe est à votre écoute pour vous accompagner.

Inscription Newsletter

3 + 6 =

En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées pour me recontacter. J’accepte également la politique de confidentialité.

04 11 95 01 39

contact@kyomed.com

Quels critères de sélection utilise-t-on pour évaluer un centre avant sélection ?
  • La formation des investigateurs (médecins qualifiés selon la spécialité, …)
  • La capacité d’un centre à réaliser la recherche
  • Le potentiel de recrutement adéquat (file active de patients)
  • Un plateau technique adapté
  • Des ressources humaines disponibles pour la réalisation de l’étude 

Idéation

La première étape commence dans les phases amont d’idéation, nous pouvons vous accompagner, grâce à différentes méthodes, pour vous assurer que vous connaissez bien vos futurs utilisateurs ainsi que leurs besoins et attentes. Cela permettra de construire des bases solides pour votre solution. 
5

Intégration

Par la suite, il faudra s’assurer de l’intégration de votre solution dans un parcours de soins ainsi que de son acceptabilité par ses futurs utilisateurs. D’autres méthodes existent également afin de construire, challenger et garantir cela. 
5

Vérification

Enfin, développer une solution numérique, c’est aussi s’assurer de son utilisabilité par les futurs utilisateurs, c’est-à-dire construire, tester et améliorer l’interface afin qu’il soit facile d’utilisation et donc plus facilement adopté. Nous pouvons pour cela construire une maquette interactive de votre solution qui va être challengée auprès des futurs utilisateurs.