Les nouvelles tendances en matière d’expérience utilisateur dans le secteur de la santé numérique

29 août 2023 | Articles

La santé occupe une place primordiale dans les préoccupations humaines et demeure l’un des secteurs les plus cruciaux des économies contemporaines. Ce marché doit satisfaire les attentes des patients, des aidants, des professionnels de santé ainsi que des structures médicales. Afin d’améliorer la santé de l’ensemble de la population, les acteurs et les entreprises au sein de cet écosystème sont contraints d’innover pour répondre aux défis actuels tels que les maladies chroniques, les pandémies, l’émergence de nouvelles pathologies et les déserts médicaux.

Ceux qui intègrent des technologies numériques dans leurs solutions font partie de la catégorie des « MedTechs ». Au sein de cette vaste famille des MedTechs, on retrouve des solutions dédiées aux patients (e-santé, m-santé), des solutions axées sur les professionnels de santé (logiciels, capteurs, dispositifs de diagnostic…) ainsi que toutes les infrastructures numériques nécessaires pour stocker et sécuriser les données générées par ces solutions (serveurs HDS, cryptographie, cybersécurité…).

Pour tout projet de santé numérique, l’expérience utilisateur (ou UX : User eXperience) est un facteur clé du succès. L’expérience utilisateur, c’est l’ensemble du vécu de l’utilisateur dans son interaction avec un produit ou service. C’est un concept large qui intègre celui plus suranné « d’ergonomie » qui recoupe ainsi les critères de praticité, de bonne prise en main, de confort, de lisibilité et d’esthétique.

Une expérience utilisateur mal conçue peut suffire à dissuader un patient d’utiliser un outil digital. Dans le pire des cas, elle peut même produire des conséquences négatives sur sa santé, par exemple en lui fournissant des informations qui pourraient être mal comprises et générer des erreurs médicales. À l’inverse, une UX bien pensée peut encourager l’adoption d’une nouvelle technologie, peut aider à la meilleure observance d’un traitement ou au meilleur suivi d’une pathologie. C’est pourquoi il est essentiel de saisir les dernières tendances en termes d’expérience utilisateur avant de se lancer dans un projet de santé numérique.

 Zoom sur les tendances actuelles

La personnalisation 

La personnalisation est l’une des grandes tendances du numérique. Dans le domaine de la santé comme en dehors, les outils qu’un utilisateur privilégie aujourd’hui sont ceux qu’on peut adapter facilement et précisément à ses besoins

Par exemple, la remarquable personnalisation de l’expérience utilisateur (UX) offerte sur certaines applications permettent de fournir des conseils pertinents et de proposer des programmes adaptés à chaque individu.

Il est envisageable que dans les années à venir, l’intelligence artificielle occupera une place prépondérante dans le domaine de la personnalisation. En recourant à l’analyse prédictive assistée par l’IA, les entreprises auront la capacité d’anticiper divers besoins de leurs utilisateurs. Cela pourrait englober la proposition de plans de soins spécifiques ou même la détection d’anomalies dans le cas d’applications purement médicales, avec la possibilité de notifier les professionnels de santé en conséquence.

L’accessibilité

L’accessibilité est un autre enjeu particulièrement important pour un projet de santé numérique, dans la mesure où la plupart des outils doivent être utilisables par tous, quel que soit son âge, son genre, son niveau d’éducation ou son handicap. Les nouvelles tendances en matière d’accessibilité dans la santé numérique incluent :

  • Conception inclusive : les concepteurs intègrent dès le départ des fonctionnalités accessibles, plutôt que de les ajouter en tant qu’éléments secondaires. 
  • Technologies d’assistance : la lecture d’écran, la reconnaissance vocale et les commandes gestuelles sont autant de technologies utilisées pour faciliter l’utilisation par des personnes ayant des handicaps physiques ou visuels.
  • Contenu adaptable : certaines options pour personnaliser la taille du texte, les couleurs et les paramètres de contraste permettent aux utilisateurs de régler l’interface en fonction de leurs besoins.
  • Lisibilité : Les contenus sont présentés de manière claire et compréhensible, en utilisant un langage simple et en évitant les termes techniques complexes.
  • Navigation simplifiée : Les interfaces sont conçues de manière à rendre la navigation fluide et intuitive, réduisant ainsi les obstacles pour les personnes qui pourraient avoir des difficultés à se repérer sur un écran.
  • Feedback multisensoriel : Les applications de santé numérique intègrent des retours d’information visuels, sonores et tactiles pour aider les utilisateurs à comprendre les actions qu’ils effectuent et les informations qu’ils consultent.

L’intégration multiplateforme

Aujourd’hui, qu’ils soient patients, soignants ou simples consommateurs dans un cadre « bien-être » ou de santé, les utilisateurs d’une solution de santé numérique sont presque tous équipés de plusieurs appareils parmi lesquels on trouve ordinateurs, smartphones ou montres connectées…

Et sur chacun de ces appareils, les utilisateurs peuvent manier au quotidien des dizaines d’applications. Pour réussir un projet de santé numérique et permettre la meilleure expérience possible, c’est un fait qu’il faut garder en tête. Plus vous permettez de passer avec fluidité d’une application à l’autre, plus vos utilisateurs ont la vie facile, et plus ils ont de chance d’adopter votre produit. 

Certaines applications peuvent ainsi connecter les tracking de distance de votre montre connectée ou de votre téléphone ou de récupérer des informations d’autres sources pour agréger plus d’informations pertinentes.

La transparence

Avec la hausse des préoccupations concernant la vie privée et la sécurité des données, les utilisateurs ont besoin d’assurance. C’est d’autant plus vrai que les informations concernant la santé sont considérées comme sensibles

La réputation de l’entreprise Fitbit avait ainsi été entachée en 2011 à cause d’une maladresse. La marque activait en effet par défaut la publicité des informations de santé de ses utilisateurs sur Internet. Heureusement pour elle, elle a vite réagi aux protestations suscitées, en changeant son système et en militant activement auprès des moteurs de recherche pour obtenir la désindexation rapide des pages web incluant des données personnelles. 

Quand on travaille dans le domaine de la santé, les réglementations sur les données sont très strictes et ne permettent aucune entorse sous peine de lourdes sanctions. Il apparaît donc essentiel de rassurer correctement sur sa politique de gestion des données. Il peut aussi être utile de permettre aisément, via l’interface d’un logiciel, de paramétrer à sa guise les autorisations d’accès et d’utilisation des données collectées. 

À savoir, 

Le partage des données de santé numérique est interdit pour garantir la confidentialité et la sécurité des informations personnelles des individus. Cette mesure vise à protéger les données sensibles et à respecter les normes de confidentialité en vigueur.

Le design émotionnel

Enfin, utiliser une application, c’est aussi une affaire d’émotions. Par les choix de design, de couleurs, de typographies… on peut parler aux sentiments de l’utilisateur, avec un impact parfois non négligeable sur son utilisation. Vous savez peut-être déjà que les choix de couleurs et de formes en matière de médicaments sont pris très au sérieux. 

On sait aujourd’hui que les couleurs influent sur l’efficacité d’un traitement grâce à l’effet placebo. Ainsi, les somnifères sont moins volontiers pris par les patients s’ils sont rouges que bleus. Les mêmes raisonnements peuvent être appliqués pour ce qui concerne les solutions de santé numérique.

Faire appel à KYomed pour vos besoins en expérience utilisateur

La nécessité d’une expérience utilisateur (UX) optimale dans le domaine de la santé numérique revêt une importance capitale. Bien que la rapidité de conception puisse sembler attrayante, les étapes préliminaires de compréhension des besoins des utilisateurs ne doivent pas être négligées. 

Une co-conception avec de futurs utilisateurs permet d’anticiper et de résoudre ces problèmes en amont, elle peut également permettre d’identifier de nouveaux besoins en aboutissant à des produits plus sûrs, plus efficaces et plus pertinents pour les patients, les professionnels de santé et les utilisateurs finaux dans le secteur de la santé numérique.

Chez KYomed INNOV, nous comprenons ces enjeux. C’est pourquoi nous vous offrons notre expertise pour rendre vos dispositifs médicaux et solutions de santé numérique plus sécurisés et accessibles. Nous sommes à vos côtés à chaque étape, depuis la conception initiale jusqu’à la mise sur le marché de vos dispositifs médicaux, et même au-delà. 

Vous avez déjà un projet de santé numérique ? Pour démarrer dans les meilleures conditions, vous pouvez profiter d’un accompagnement personnalisé ! Contactez notre équipe, et nous en discuterons.

Découvrez une nouvelle perspective pour votre projet avec l’expertise KYomed INNOV. Nous offrons un regard frais et innovant pour insuffler une nouvelle vie à votre vision. Notre soutien renforcera les fondations du projet, tout en :

  • Identifiant et validant les utilisateurs clés de votre solution.
  • Élaborant le parcours type d’utilisation, intégrant interactions et étapes clés.
  • Relevant les défis du parcours : questions, freins, remarques.
  • Concoctant un plan de développement UX détaillé : études, séquençage, budget, jalons, et plus encore.

Ensemble, concrétisons votre projet avec succès !

Autres Actualités

Tout ce que vous devez savoir sur la réglementation des essais cliniques pour dispositifs médicaux

En France, la commercialisation d’un dispositif médical fait l’objet d’un parcours réglementaire spécifique. Pour en prouver la sécurité et l’efficacité,...

Comment obtenir une prise en charge de votre dispositif médical ?

La prise en charge d’un dispositif médical par la collectivité est un enjeu essentiel pour les fabricants. En effet, en...

Comment mettre en place un suivi clinique après commercialisation ?

Le SCAC (suivi clinique après commercialisation), ou PMCF en anglais (pour post market clinical follow-up) est une obligation règlementaire. C’est...

La sécurisation des données de santé, comment protéger vos données ?

Les données de santé sont en France, comme dans la plupart des pays, soumises à un régime légal spécifique. Parce...

Contactez-nous

Si vous êtes porteur de projet en santé numérique, toute notre équipe est à votre écoute pour vous accompagner.

Inscription Newsletter

12 + 4 =

En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées pour me recontacter. J’accepte également la politique de confidentialité.

04 11 95 01 39

contact@kyomed.com

Quels critères de sélection utilise-t-on pour évaluer un centre avant sélection ?
  • La formation des investigateurs (médecins qualifiés selon la spécialité, …)
  • La capacité d’un centre à réaliser la recherche
  • Le potentiel de recrutement adéquat (file active de patients)
  • Un plateau technique adapté
  • Des ressources humaines disponibles pour la réalisation de l’étude 

Idéation

La première étape commence dans les phases amont d’idéation, nous pouvons vous accompagner, grâce à différentes méthodes, pour vous assurer que vous connaissez bien vos futurs utilisateurs ainsi que leurs besoins et attentes. Cela permettra de construire des bases solides pour votre solution. 
5

Intégration

Par la suite, il faudra s’assurer de l’intégration de votre solution dans un parcours de soins ainsi que de son acceptabilité par ses futurs utilisateurs. D’autres méthodes existent également afin de construire, challenger et garantir cela. 
5

Vérification

Enfin, développer une solution numérique, c’est aussi s’assurer de son utilisabilité par les futurs utilisateurs, c’est-à-dire construire, tester et améliorer l’interface afin qu’il soit facile d’utilisation et donc plus facilement adopté. Nous pouvons pour cela construire une maquette interactive de votre solution qui va être challengée auprès des futurs utilisateurs.